Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 17:28
Conclusion de l’ouvrage Res publica europae - Le Soleil de l'Europe-Puissance en devenir

Conclusion de l’ouvrage Res publica europae

 

Le Soleil de l'Europe-Puissance en devenir

 

Par Yohann Sparfell

 

 

Nous avons, tout au long de cet ouvrage, tenté de définir certains Principes selon nous incontournables en appui desquels il nous serait possible, et en tout cas actuellement indispensable, de bâtir une Europe nouvelle inspirée par la quintessence de notre Culture plusieurs fois millénaire. Ces Principes, au fond, peuvent être résumés par cet impératif moral : chaque personnalité (individuelle ou collective) participant d'une structure communautaire fédérative et organique basée sur le principe de la subsidiarité se devra de déterminer par elle-même la façon dont elle mettra en œuvre sa propre ek-sistence, et par laquelle se construira sa propre identité, en harmonie avec toutes les autres et en responsabilité de toutes les autres. Il lui appartiendra donc de déterminer par elle-même des modalités de la dynamique de son identité mais aussi de la nature des actions qui devront être les siennes afin que puisse s'accomplir son devoir qui est, fondamentalement, celui d'assurer la perpétuation des conditions de cette détermination pour les temps à venir (et pour les générations à venir dans le cas d’une communauté). Une véritable communauté, tout comme une fédération de communautés, ne peuvent perdurer et s’affirmer qu'à partir du moment où existe la possibilité que s'articulent ces significations existentielles en vue d'un Bien commun général qui outrepasse l'horizon limité de chaque entité composant l'ensemble de l'organisation. Le fait que nous ayons tenu à souligner de la supériorité politique du Principe du Bien commun de la communauté de base aux échelons ultimes de la structure fédérative, que cette communauté soit une nation ou au-delà, la Communauté des communautés européennes, explique en outre que nous ayons été tout au long de cet ouvrage à l’opposé d’une interprétation néo-libérale postmoderne du communautarisme œuvrant en réalité, et a contrario, à donner des droits à des « minorités » outrepassant le Bien commun général et, surtout, s'affairant à dé-organiser la structure traditionnelle des relations communautaires lentement élaborée dans le fatras des conflits et des solidarités divers.

 

Suite sur PDF :

Partager cet article
Repost0
Publié par Yohann Sparfell - dans Documents

Présentation

  • : In limine
  • : Le but de ce site est de participer à la construction d'une opposition conservatrice-révolutionnaire à la coalition progressiste, immigrationniste et néolibérale (de gauche et de "droite") en Europe. Et cela passe d'abord par un effort visant à redéfinir le conservatisme lui-même...
  • Contact

"Ce n'est pas autour des inventeurs de fracas nouveaux, c'est autour des inventeurs de valeurs nouvelles que gravite le monde ; il gravite en silence"

Friedrich Nietzsche

 

Revue "Éléments pour la civilisation européenne"

 

Institut Iliade

Pour la longue mémoire européenne

 

Centre d'Analyse et de Prospective

Recherche

Intro

Le dépassement du nihilisme qui caractérise les temps modernes ne pourra surgir d'un quelconque recours à l'une des idéologies du passé, socialismes, fascismes ou libéralismes, même faussement adaptées aux temps présents, mais d'une pensée conservatrice-révolutionnaire, éminemment réaliste !

C’est par le respect de chacune des singularités humaines et de l’inégalité ontologique qui les met en lien au sein des communautés, par une politique subsidiaire au sein des Nations comme dans une Europe confédérale, par la justice selon le sens traditionnel de ce terme, et par la consécration d’une nouvelle "aristocratie" consciente de ses devoirs, que les habitants actuels de l'Europe pourrons reconstruire souverainement une Puissance qui leur sera propre et qui consacrera leur besoin de se soumettre la politique comme l'économique en tant qu’instruments de leur volonté, de leur autonomie et de leur liberté. Mais la condition de tout ceci sera que nous sachions replacer au centre de nos vie et de nos actions les valeurs éternelles et sacrées qui ont su nous animer depuis des millénaires (à la source de l'autorité).

Le temps serait-il donc venu de faire de l'Europe un Imperium civilisationnel, et de ne plus rejeter toute idée de Puissance au nom d'une "liberté" idéalisée ? Car le monde qui se dessine est celui où s'affirmeront et les individus et leurs communautés ainsi que, au-delà, les Imperii civilisationnels ayant su dépasser les illusions de la consommation illimitée et de l'idéologie économiste. À nous, hommes de conscience, d'en prendre acte !!

Yohann Sparfell

(conservateur-révolutionnaire français et européen)

 

"Il convient de savoir que le combat est universel et la lutte justice, et que toutes choses arrivent par opposition et nécessités."

Héraclite

 

PHILITT, Philosophie, littérature et cinéma

 

 

éléments n° 189 - avril-mai 2021

 

Réfléchir et agir n°69