Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 19:19
Profession de foi de candidats patriotes de l'Anjou (Alvarium)

Voici une profession de foi, celle des candidats Jean-Eudes Gannat et Helen Tardiveau pour le canton de Segré Pouancé Candé pour les cantonales de 2021, que nous aimerions bien voir se multiplier en France... comme dans toute l'Europe !

Y.S.

 

Madame, monsieur,

Les 20 et 27 juin prochains, vous aurez à choisir deux conseillers départementaux pour le canton de Segré-Pouancé-Candé. Pourtant la plupart d’entre vous sont tentés de ne pas voter. Peur exagérée du Coronavirus, lassitude des promesses électorales, dégoût des magouilles ; l’abstention s’annonce massive. Ce n’est pas pour un parti ni pour des idées jetées en l’air et aussitôt trahies que nous vous proposons de voter. C’est pour un type d’homme et de femme. Vous pouvez comme toujours élire des conseillers départementaux dont chacun aura oublié le nom dans 10 ans, qui obéiront servilement aux lobbies, aux logiques de partis et à la pensée unique qui étouffent notre pays depuis trop longtemps. Ou vous pouvez voter pour un binôme de droite véritable, nationale, populaire et sociale, décidé à défendre vos idées. Parce que nous ne sommes pas des professionnels de la politique réélus depuis 40 ans, nous avons les mêmes intérêts que vous.

Qui sommes-nous ?

Grand-mère et mère de famille, 48 ans. Comme indépendante, je sais ce que signifie “travailler plus pour être taxée plus”. Assistante de groupe à la Région j’ai une connaissance approfondie des hémicycles. Soucieuse de l’identité française, sensible à la beauté de ce canton et à la ruralité, je me battrai contre l’implantation d’éoliennes et la désertification, et pour l’économie locale.

HELEN TARDIVEAU

Élevé dans la religion catholique et l’amour de la France, père de famille, j’ai grandi à Segré et je vis sur le canton. Militant politique, j’œuvre dans le réel depuis maintenant 4 ans avec l’Alvarium ; aide alimentaire ou relogement auprès de SDF ou de foyers français démunis (comme les 16 000 euros récoltés pour la famille de Châteaubriant dont la maison avait été incendiée par des délinquants), pèlerinages enracinés, défense du patrimoine, actions de nettoyage de l’environnement, dénonciation de subventions scandaleuses etc. Les politiciens se contentent de parler à la télévision dans l’espoir d’obtenir des postes où ils continueront à bavasser sans agir ; humblement et à notre échelle, nous agissons en Anjou malgré les caricatures et les persécutions politico-médiatiques.

JEAN-EUDES GANNAT 

Notre programme :

Notre pays est malade. Submergé par l’immigration et la crise économique, à deux doigts d’une guerre civile, pris dans une dictature sanitaire absurde, il est proche de disparaître.

Notre département et notre canton ne sont pas épargnés par ces maux qui touchent toute la société : immigration massive, chômage, suicides d’agriculteurs, abandon des anciens, profiteurs, impôts écrasants, perte de liberté d’expression, propagande anti-Famille et anti-France, insécurité, fausse écologie etc.

Pour notre canton et pour le Département, nous proposons : 

  • Une politique sociale juste au bénéfice de nos anciens et des français : Nous traquerons la fraude sociale (par exemple : suppression du RSA pour les dealers) et nous lutterons contre l’accueil des faux mineurs isolés / vrais clandestins dont le coût en Maine-et-Loire est passé entre 2014 et aujourd’hui de 0,8 à plus de 10 millions d’euros. Avec ces dizaines de millions d’euros économisés, nous investirons pour les personnes âgées, handicapées et en situation de précarité.
  • Une baisse drastique des dépenses inutiles : Communication, subventions inutiles et coûteuses à certaines associations, train de vie des élus ; il y a forcément des économies à faire, et nous les ferons !
  • Lutte contre les associations anti-France et anti-Famille : Aide aux clandestins, promotion de la théorie du genre, du transsexualisme et de l’IVG, écologisme d’extrême-gauche, communautarismes étrangers, islamisme ; ces idéologies ne seront plus subventionnées et seront combattues.
  • Mise en valeur du patrimoine et de la culture française : Nous veillerons à la préservation et à l’embellissement du patrimoine de l’Anjou et nous ferons le maximum pour permettre aux collégiens de découvrir la culture française et helléno-chrétienne.
  • Préservation de nos paysages : Nous lutterons pour conserver la beauté de nos paysages, que ce soit pour la préservation des espaces naturels ou des églises du canton, ou contre l’implantation sans consultation d’éoliennes qui sont laides, inutiles et polluantes.
  • Penser local : Que ce soit dans l’attribution des marchés publics où il faut transgresser l’impossibilité d’embaucher en priorité les entreprises locales, ou dans les cantines des collèges où il faut dépasser les 50% de produits locaux.
  • Soutien aux entreprises et aux agriculteurs : Nous nous battrons contre la désertification rurale et nous mettrons en place des organismes de soutien aux entreprises locales, en particulier à destination des agriculteurs étranglés par les normes, les impôts et les crédits. Nous lutterons également contre l’implantation des grandes surfaces qui détruisent l’économie locale et le petit commerce.
  • Écologie : Hostiles à l’écologie punitive, nous tenons cependant à la préservation de notre environnement. Nous mettrons un accent particulier sur la qualité de l’eau et la suppression progressive des déchets plastiques du Département. À cet égard, nous préconisons un contrôle drastique des rejets polluants des puissantes industries agro-alimentaires.
  • Routes : Nous veillerons à l’entretien des routes, à leur sécurité et à leur propreté. La part des amendes de police qui revient au Département sera en partie allouée à des associations de défense des automobilistes contre le racket d’État, ainsi qu’à des structures luttant contre les addictions.
  • Éducation : Nous revaloriserons l’artisanat et les métiers manuels auprès des collégiens, nous lutterons contre l’insécurité et l’emprise de certaines idéologies dans les collèges (islamisme, communautarisme, lobbies LGBT, soit-disant antiracisme etc…)
  • Famille : Outre la fin des délires sociétaux, nous œuvrerons à la mise en place par le Département d’un prêt immobilier à taux zéro pour les jeunes mariés désirant s’acheter leur premier logement. Parce qu’il faut réduire la toute-puissance des banques sur nos vies !

Caricaturés en extrémistes au nom des pseudo « valeurs républicaines » qui nous ont conduit où nous sommes, boycottés par la presse locale, attaqués violemment par nos adversaires ; durant cette campagne rien ne nous sera épargné. C’est à cela que vous pourrez voir que nous sommes véritablement les seuls à pouvoir vous défendre, renverser le système et faire entendre votre voix au Département. 

N’ayez plus peur, cessez de croire aux mensonges des partis parasites et relevez la tête ; votez pour vos convictions.

 

Source : https://serviam-alvarium.fr/immigration-emploi-environnement-protegeons-notre-canton/

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Yohann Sparfell - dans Politique et social

Présentation

  • : In limine
  • : Le but de ce site est de participer à la construction d'une opposition conservatrice-révolutionnaire à la coalition progressiste, immigrationniste et néolibérale (de gauche et de "droite") en Europe. Et cela passe d'abord par un effort visant à redéfinir le conservatisme RÉVOLUTIONNAIRE lui-même, révolutionnaire et EUROPÉEN...
  • Contact

"Ce n'est pas autour des inventeurs de fracas nouveaux, c'est autour des inventeurs de valeurs nouvelles que gravite le monde ; il gravite en silence"

Friedrich Nietzsche

 

Institut Iliade

Pour la longue mémoire européenne

 

VoxNR / Les Lansquenets

 

Nietzsche Académie

 

Archives EREO / Synergies Européennes

Recherche

Intro

Le dépassement du nihilisme qui caractérise les temps modernes ne pourra surgir d'un quelconque recours à une idéologie progressiste, mais d'une pensée-action conservatrice-révolutionnaire, tant réaliste que futuriste et archaïque !

C’est par le respect de chacune des singularités humaines et de l’inégalité ontologique qui les met en lien au sein des communautés, par une politique subsidiaire au sein des Nations comme dans l'Europe impériale, par la justice selon le sens traditionnel de ce terme, et par la consécration d’une nouvelle "aristocratie" consciente de ses devoirs, que les habitants actuels de l'Europe pourrons reconstruire souverainement une Puissance qui leur sera propre et qui consacrera leur besoin de soumettre l'économique sous le politique en tant qu’instruments de leur volonté, de leur autonomie et de leur liberté. Mais la condition de tout ceci sera que nous sachions replacer au centre de nos vie et de nos actions les valeurs éternelles et sacrées qui ont su nous animer depuis des millénaires (à la source de l'autorité).

Le temps serait-il donc venu de faire de l'Europe un Imperium civilisationnel tout en affirmant la souveraineté de nos Nations, et de ne plus rejeter toute idée de Puissance au nom d'une "liberté" idéalisée ? Car le monde qui se dessine est celui où s'affirmeront et les individus et leurs communautés ainsi que, au-delà, les Imperii civilisationnels ayant su dépasser les illusions de la consommation illimitée et de l'idéologie économiste. À nous, hommes de conscience, d'en prendre acte !!

Yohann Sparfell

(conservateur-révolutionnaire français et européen)

 

"Il convient de savoir que le combat est universel et la lutte justice, et que toutes choses arrivent par opposition et nécessités."

Héraclite

 

PHILITT, Philosophie, littérature et cinéma

 

éléments n° 190 - juin-juillet 2021

 

Terre & Peuple n°87

 

Réfléchir et Agir n°70

 

Revue apériodique SPARTA