Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2021 5 24 /12 /décembre /2021 13:10
À propos du porc de Noël  (Par Robert de Herte)

À propos du porc de Noël

 

 

Par Robert de Herte

 

(Extrait de Les Traditions d’Europe, Bulletin « Tradition » du GRECE août- décembre 1977, éd. Le Labyrinthe, 1996, pp. 11-12.

 

[…] le porc prend une part éminente dans le festin de Noël ! - dans les traditions européennes (en particulier sous la forme du cochon sauvage, le sanglier). À Rome et chez les Saxons, le sanglier figurait parmi les sacrifices rituels de la période de solstice hivernal. On a trouve une remarquable représentation de sanglier sur une urne saxonne, mise au jour à Issendorf, près de Hanovre. Chez les anciens Germains, il arrivait que l’on prétât serment sur les soies d’un sanglier. Cette coutume semble s’être longtemps maintenue : en Basse-Saxe, un tisonnier du XIXème siècle, conservé au musée de Hanovre et représentant un sanglier en cuivre, permettait de prêter serment au-dessus de l’âtre, point central de la maison. Aujourd’hui encore, en Transylvanie, c’est le « cochon du petit Jésus » qui est censé apporter les cadeaux de Noël.

 

Le dieu grec Adonis (dont l’adoration au mois de décembre dans une grotte semble être à l’origine de la légende chrétienne de la grotte de Bethléem) aurait été tué par un sanglier. Or, Adonis, fils d’une déesse solaire changée en arbre et qui aurait mis au monde son fils en cet état, est parfois surnommé l’« homme branche », nouvelle et claire allusion à d’anciens rites de fertilité. À noter d’ailleurs que le nom d’Adonis, divinité qui fut identifiée au dieu égyptien Osiris (He Siri = la semence ; Osiris était l’époux d’Isis, et son sacrifice vicaire avait lieu en Égypte au moment du solstice d’hiver), signifie « Seigneur » en phénicien. C’est aussi le nom donné au Tammouz phénicien dont parle Jérémie, et que l’on représentait sous les traits d’un enfant porté par une femme, Vierge Mère ou Reine du Ciel […].

À propos du porc de Noël  (Par Robert de Herte)
Partager cet article
Repost0
Publié par Yohann Sparfell - dans Mythologie européenne

Présentation

  • : In limine
  • : Le but de ce site est de participer à la construction d'une opposition conservatrice-révolutionnaire à la coalition progressiste, cosmopolite et néolibérale (de gauche et de "droite") en Europe. Et cela passe d'abord par un effort visant à redéfinir le conservatisme RÉVOLUTIONNAIRE lui-même, à la fois traditionaliste, futuriste... et eurasiste !
  • Contact

Recherche

Intro

Membre de Eurasian Artists Association

et de

International Eurasian Movement

 

Le dépassement du nihilisme qui caractérise les temps modernes ne pourra surgir d'un quelconque recours à une idéologie progressiste, mais d'une pensée-action conservatrice-révolutionnaire, tant futuriste qu'archaïque-traditionnaliste !

C’est par le respect de chacune des singularités humaines et de l’inégalité ontologique qui les met en lien au sein des communautés, par une politique subsidiaire au sein des Nations comme dans l'Europe "impériale", par la justice selon le sens traditionnel de ce terme, et par la consécration d’une nouvelle "aristocratie" consciente de ses devoirs, que les habitants actuels de l'Europe pourrons reconstruire souverainement une Puissance qui leur sera propre et qui consacrera leur besoin de soumettre l'économique sous le politique en tant qu’instruments de leur volonté, de leur autonomie et de leur liberté. Mais la condition de tout ceci sera que nous sachions replacer au centre de nos vie et de nos actions les valeurs éternelles et sacrées qui ont su nous animer depuis des millénaires (à la source de l'autorité).

Le temps serait-il donc venu de faire de l'Europe un Imperium civilisationnel tout en affirmant la souveraineté de nos nations, et de ne plus rejeter toute idée de Puissance au nom d'une "liberté" idéalisée ? Car le monde qui se dessine est celui où s'affirmeront et les individus et leurs communautés ainsi que, au-delà, les Imperii civilisationnels ayant su dépasser les illusions de la consommation illimitée et des l'idéologies de la modernité finissante et dégénérée. À nous, hommes de conscience, d'en prendre acte !!

Yohann Sparfell

 

"Il convient de savoir que le combat est universel et la lutte justice, et que toutes choses arrivent par opposition et nécessités."

Héraclite

 

PHILITT, Philosophie, littérature et cinéma

 

Revue Éléments

 

Rebellion n° 93

 

Journal of Eurasian Affairs

(International Eurasian Movement)

 

Res Publica Europae

 

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Nouvelle mission historique de l'Europe pour le XXIe siècle

En vente, entre autres, sur le site de l'éditeur :